Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
 

La Food and Drug Administration (FDA) a présenté, le 15 août, un nouveau dispositif d’avertissements sanitaires à appliquer prochainement sur les conditionnements de cigarettes et autres produits du tabac. Ainsi que pour la publicité dans les points de vente.

Soit 13 modèles d’avertissements sanitaires avec photos-choc. Avec des messages portant au-delà des effets nocifs du tabac, déjà présents dans les esprits (comme le cancer du poumon), mais insistant aussi sur d’autres pathologies et risques (maladies cardiaques, diabète, dysfonctionnements érectiles, troubles de la vue, etc.).

Ces avertissements sanitaires occuperont 50 % de la surface du paquet.  Et 20 % de la partie supérieure des éléments de PLV.

•• Les avertissements – textuels – figurant déjà sur les paquets de cigarettes aux États-Unis n’avaient pas été mis à jour depuis 1984. Les tout premiers étant apparus en 1965 (une démarche pionnière à l’époque).

Ils « passent inaperçus », désormais, et sont en réalité « invisibles » selon la FDA. La précédente tentative d’introduire des photos-chocs sur les paquets avait été rejetée juridiquement, suite aux recours de certains fabricants (en s’appuyant sur Premier Amendement de la constitution américaine en tant que garant du principe la liberté de communication / voir Lmdt du 18 janvier 2013).

•• Ce nouveau dispositif entrera en vigueur 15 mois après la promulgation du texte.

À cette occasion, Reynolds American (groupe BAT) a rappelé qu’il soutenait les démarches de sensibilisation du public sur le tabac, « mais la manière dont ces messages sont communiqués au public ne peut aller à l’encontre du Premier Amendement » de la Constitution.

Altria (produisant et commercialisant Marlboro aux USA), pour sa part, a déclaré qu’il « examinerait avec soin la règlementation proposée ». À noter qu’Altria ne s’était pas associé à la procédure précédente

•• Photos-chocs ou pas … la prévalence tabagique aux États-Unis est en baisse régulière depuis des décennies.

Selon les derniers chiffres du gouvernement, environ 14 % des adultes américains fument, comparativement à plus de 40 % au milieu des années 1960 (voir Lmdt des 19 novembre 2017 et 28 novembre 2015).