Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
5 Avr 2019 | International, Profession
 

Selon des chiffres de l’institut Nielsen, cités par le Financial Times, le recul des ventes de paquets de cigarettes s’est accéléré Outre-Atlantique.

Celles-ci ont chuté en mars de près de 9 % par rapport à Il y un an, une baisse plus rapide qu’en février et que sur l’ensemble de l’année 2018.

Même si – comme en France – certaines hausses de prix peuvent expliquer le phénomène, la tendance semble partie pour durer, selon Les Échos.fr.

•• Le groupe Altria, propriétaire de Marlboro aux États-Unis, a admis récemment que le déclin des cigarettes traditionnelles s’accélérait, et avait reculé l’an dernier « au-delà de la fourchette historique des 3-4 % », selon son directeur financier Billy Gifford. L’entreprise table désormais sur une baisse moyenne de 4 à 5 % au cours des cinq prochaines années.

•• Le succès fulgurant des cigarettes électroniques, dont la marque Juul, sont devenues l’emblème aux États-Unis, a surpris les régulateurs, qui ont durci la réglementation après avoir constaté leur popularité auprès des adolescents. En fin d’année dernière, 3,6 millions d’adolescents admettaient consommer régulièrement des produits Juul (voir Lmdt du 12 février 2019).

•• Les cigarettiers British American Tobacco et Altria ont investi massivement dans ce nouveau marché prometteur. Altria a ainsi acquis un tiers du capital de Juul, sur la base d’une valorisation de 38 milliards de dollars (voir Lmdt du 20 décembre 2018).

Mais les grands groupes ont encore besoin des revenus des cigarettes traditionnelles.

•• À ce stade, le tour de vis réglementaire, qui a conduit la Food and Drug Administration à restreindre les ventes d’e-cigarettes aromatisées (voir Lmdt du 16 septembre 2018) ne semble toutefois pas avoir eu un effet radical sur la consommation des e-cigarettes.

Selon Nielsen, les ventes des produits Juul continuent de croître régulièrement.