Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
2 Oct 2019 | E-cigarette, International
 

On se souvient que Juul Labs est particulièrement monté au créneau contre la récente décision de la municipalité de San Francisco d’interdire la vente de produits du vapotage sur son territoire (voir Lmdt des 25 et 27 juin ainsi que du 27 juillet).

Cela s’est traduit par un engagement spectaculaire de l’opérateur aux côtés d’une Coalition for Reasonable Vaping Regulation demandant la mise en place d’une réglementation utile plutôt qu’une prohibition inutile (voir Lmdt des 15 août et 13 juillet).

Changement de posture et de discours avec l’arrivée du nouveau patron (voir Lmdt du 25 septembre), KC Crosthwaite, auparavant responsable de la diversification en produits de nouvelle génération d’Altria (actionnaire à 35 % de Juul).

Ce lundi, un communiqué de Juul a confirmé une « large reconsidération de ses prises de position » et une suspension de ses engagements à San Francisco.

C’est une nouvelle conséquence de l’émoi suscité, Outre-Atlantique, par la vague de maladies pulmonaires provoquées par de mauvais usages  de la cigarette électronique (voir Lmdt des 28 et 27 septembre).