Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
15 Août 2019 | E-cigarette, International
 

La récente décision du conseil municipal de San Francisco – visant à interdire la vente de cigarettes électroniques sur son territoire (voir Lmdt du 25 juin) – a amené Juul Labs à s’engager ouvertement contre cette mesure en contribuant fortement à la mise en place d’une Coalition for Reasonable Vaping Regulation.

Laquelle a récolté suffisamment de signatures pour que son texte soit examiné par le conseil municipal, saisi de la sorte par cette sorte d’initiative populaire locale (voir Lmdt du 13 juillet).

•• Mais entretemps, Juul s’implique encore plus dans cette campagne d’opinion publique. Notamment, en doublant le budget engagé dans l’opération. Nous en sommes déjà à 4,5 millions de dollars, officiellement déclarés devant la San Francisco Ethics Commission.

D’où le déploiement de toute une nouvelle campagne, toujours signée par la Coalition for Reasonable Vaping Regulation : spots de communication à la télévision, e-mailings et même porte-à-porte. Exactement comme pour une campagne politique.

•• « Nous soutenons fortement tous ces efforts qui visent à aboutir à une nouvelle et stricte réglementation sur le vapotage à la place de cette interdiction qui va susciter un marché noir des produits du vapotage et faire repartir l’usage des cigarettes mortelles » a déclaré aux médias Ted Kwong, porte-parole de Juul.

(Voir aussi Lmdt du 27 juillet).