Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
25 Jan 2020 | International, Vapotage
 

Alors que des mesures réglementaires précises viennent d’être prises concernant le marché du vapotage par l’administration Trump – interdiction de vente aux moins de 21 ans et prohibition des pods, sauf pour les arômes tabac et menthol (voir 2 et 3 janvier 2020) – les administrations sanitaires américaines sont en complète contradiction.

Heureusement que le cadre réglementaire français (et de l’Union européenne) est clairement établi et que les produits du vapotage s’y astreignant peuvent être utilisés en sécurité.

•• Juste avant que le « surgeon general » (« médecin en chef ») ne publie un nouveau rapport plutôt alarmiste (voir 24 janvier 2020), l’administration des Centers for Disease Control and Prevention / CDC, la principale agence fédérale en matière de protection de la santé publique américaine – très impliquée dans la récente crise sanitaire liée à un mauvais usage du vapotage (soit une soixantaine de décès / voir 23 décembre 2019) – a pris des mesures d’apaisement.

•• En effet, l’agence vient de supprimer de son site Web les directives selon lesquelles les gens devaient absolument s’abstenir de vapoter pendant l’enquête sur l’épidémie de maladies pulmonaires. Comme auparavant, l’agence recommande seulement de ne pas vapoter aux femmes enceintes, aux mineurs et aux non-fumeurs.

•• « Ces recommandations ont été affinées afin de refléter les meilleures preuves scientifiques disponibles et de protéger au mieux la santé publique » a déclaré Brian King, directeur scientifique de la riposte aux épidémies liées au vapotage du CDC.