Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
 

British American Tobacco vient de racheter la société américaine Dryft Sciences, spécialisée dans la production et la fabrication de sachets de nicotine.

Cette acquisition a pour effet d’élargir le propre portefeuille de BAT sur ce segment aux États-Unis : il passe de 4 variétés à 28, pas moins. Une gamme qui s’étage entre plusieurs teneurs de nicotine et différents arômes. Et qui va être totalement « rebrandée » sous la marque unique Velo.

•• Cette opération a lieu peu après l’homologation du dossier de pré-commercialisation (PMTA / Premarket Tobacco Application) de Dryft par la Food and Drug Administration (FDA).

•• British American Tobabacco laisse clairement entendre qu’un gros effort va être engagé commercialement sur le marché US dans ce type de produits. « Cette annonce souligne notre engagement sociétal d’accélérer notre transformation » a déclaré, à cette occasion, Jack Bowles, CEO de British American Tobacco, « notre stratégie multi-catégories s’avérant un facteur-clé de notre transformation. »

Rappelons que BAT entend compter 50 millions de consommateurs pour ses produits « non-combustibles » (produits du vapotage, sachets de nicotine, tabac chauffé, etc.) d’ici 2030 (voir 30 mars 2020).

•• Les sachets de nicotine contiennent un assemblage d’extraits de nicotine, d’arômes et d’édulcorants. Ils se différencient d’un autre produit oral plus traditionnel mais non-autorisé en Europe communautaire (sauf la Suède) : le snus. Lequel se présente sous la forme de sachet de poudre de tabac séché.

•• Altria a également investi sur ce marché prometteur du sachet de nicotine (voir 12 juin 2019).