Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
7 Déc 2018 | International, Profession
 

Le fabricant Altria, qui produit et commercialise notamment Marlboro et Philip Morris aux États-Unis (voir Lmdt des 26 octobre 2018 et 23 décembre 2016), achète 45 % du groupe canadien Cronos, spécialisé dans le cannabis. Pour 1,8 milliard de dollars.

Cet investissement « représente une nouvelle opportunité de croissance excitante pour Altria », a commenté le PDG de l’entreprise, Howard Willard, dans un communiqué diffusé vendredi 7 décembre et annonçant l’opération.

Il donne à Altria la possibilité de participer à un « secteur émergent au niveau mondial » qui « devrait connaître une croissance rapide au cours de la prochaine décennie », selon le document.

•• Les activités liées au cannabis sont de fait en plein essor depuis que le Canada est devenu le deuxième pays au monde à en autoriser la consommation récréative le 17 octobre 2018, annonce l’AFP (voir Lmdt des 21 novembre et 17 octobre 2018).

•• L’opération est aussi l’occasion pour Altria d’investir dans des produits « complémentaires » à son cœur de marché, le tabac.

Selon le Wall Street Journal, le cigarettier est aussi en discussions pour prendre une participation dans Juul Labs, une start-up qui fait un malheur sur le marché des e-cigarettes aux États-Unis (voir Lmdt du 29 novembre 2018).

•• Cronos, qui est basé à Toronto, commercialise aussi bien du cannabis à usage thérapeutique qu’à usage récréatif et ambitionne de construire un « portefeuille de marques iconiques » au niveau mondial.

Remarque notable, les deux groupes soulignent dans le communiqué que Cronos n’est pas présent aux États-Unis, où le cannabis reste illégal au niveau fédéral.

Toutefois, ajoute le document, grâce à son partenariat avec Cronos, « Altria est mieux positionné si le cannabis était amené à être autorisé » dans le pays.

•• Pour le patron de Cronos, Mike Gorenstein, Altria représente « le partenaire idéal, à même d’apporter les ressources et l’expertise nécessaires » pour accélérer leur développement.

Sont notamment évoquées les compétences d’Altria dans les domaines de la réglementation administrative et scientifique, de la conformité aux règles en vigueur, des relations avec les autorités et de la gestion de marque.