Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
12 Juil 2016 | International
 

Espagne usine clandestine39 tonnes de tabac, 3 usines clandestines dans les provinces de Salamanque, Tolède et Malaga ainsi que 22 arrestations.

Tel est le bilan, annoncé ce lundi 11 juillet, d’une opération conjointe de la police nationale et de la Guardia Civil. En collaboration avec les autorités bulgares.

Le tabac brut venait, en effet, de Bulgarie ; l’acheminement se faisant discrètement par camions.

Ce tabac était traité ensuite dans ces usines clandestines d’où sortaient des paquets de cigarettes de contrebande. Sous des marques non homologuées (marques blanches / voir Lmdt des 13 juin 2016 et 11 juillet 2012). À raison d’une semaine de production tous les deux mois, en fonction des arrivages semble-t-il.

Discrètement installées dans des petites zones industrielles, ces usines étaient dotées d’un matériel sophistiqué contre toute intrusion et de caméras de vidéo-surveillance. Pendant les campagnes de production, le personnel dormait sur place et se retrouvait totalement isolé de l’extérieur.

Le matériel de fabrication fonctionnait parfaitement : une capacité de production de onze millions de cigarettes par semaine. Dans chacune des 3 unités de production découvertes.

Les produits étaient destinés, semble-t-il, aux marchés espagnols et anglais. Mais on ne peut exclure que d’autres pays d’Europe occidentale aient été visés.

Les autorités espagnoles avaient été averties, dès octobre 2014 par la Bulgarie, de l’implantation probable de cette organisation mafieuse en plusieurs points de la péninsule ibérique.

Ce n’est pas la première fois que des usines clandestines sont découvertes en Espagne (voir Lmdt des  21 octobre et 15 janvier 2015). Cette année, la saisie record de 88 tonnes de tabac à rouler y a eu lieu (voir Lmdt du 12 mars 2016).