Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
29 Avr 2018 | International, Trafic
 

Grosse pression des forces de l’ordre espagnoles (Guardia Civil, Cuerpo nacional de Policia, Vigilancia Aduanera) sur la zone de La Línea de La Concepción, face à Gibraltar.

Car il n’y a pas que le problème des particuliers s’approvisionnant en tabac et alcools sur le « Rocher » (voir Lmdt des 26 juin, 25 mai et 1er mars 2017).

Les plages de la région accueillent un vaste trafic où stupéfiants et tabac passent exactement par les mêmes filières et les mêmes réseaux. Origine : l’Afrique du Nord. À preuve. Le bilan consolidé du travail des forces de l’ordre depuis le début de ce seul mois d’avril : 18 tonnes de cannabis saisies, soit lors de leur arrivée sur la plage, soit dans des caches et ateliers intégrés au sein de tout un réseau logistique … où l’on a retrouvé aussi 150 000 paquets de cigarettes.

Des paquets venant de Gibraltar et d’Afrique du Nord. Et si le stock de tabac découvert est moins conséquent que celui du cannabis, c’est bien parce que le premier s’écoule encore plus facilement, plus rapidement.

21 personnes ont ainsi été arrêtées en moins d’un mois. Les perquisitions ayant permis de saisir pas moins de 11 « narcolanchas » (gros Zodiac à moteurs très puissants) et 30 véhicules tous-terrains.

Gros moyens pour gros trafics.