Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
6 Mar 2020 | International, Profession
 

Hausse de la fiscalité tabac, paquet neutre, nouvelle limitation des lieux publics où il est encore possible de fumer : ce sont les axes du plan anti-tabac qu’échafaude actuellement le ministre de la santé espagnol … même si son collègue du budget se montre moins empressé (voir 3 mars).

En tout cas, les professionnels de la filière tabac n’ont pas tardé à exprimer leur opinion dans les médias.

•• Ils l’ont fait par le biais de la « Mesa del Tabaco » (que l’on pourrait traduire par « table ronde du tabac » ou « forum du tabac ») regroupant, depuis plusieurs années déjà, des représentants des tabaculteurs, des buralistes (estanqueros) et des fabricants (50 000 emplois).

Ils demandent que les nouvelles mesures soient « proportionnées et basées sur des données avérées » tout « en prenant en compte le poids économique du secteur (du planteur de tabac d’Estrémadure au buraliste) ».

•• « Une augmentation disproportionnée de la fiscalité – elle représente déjà 78 % du prix d’un paquet de cigarettes – pourrait susciter un détournement de la consommation vers le marché noir, comme cela s’est déjà passé en Espagne entre 2010 et 2012 ».