Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
6 Jan 2020 | International, Trafic
 

On sait que les usines ou ateliers clandestins de fabrication de paquets de cigarettes ou de tabac à rouler se multiplient en Espagne (voir 29 novembre, 17 août et 4 août 2019).

Dernier exemple : le 31 décembre, très tôt le matin, la Guardia Civil est avertie par un système d’alarme d’une tentative d’intrusion dans une grande maison isolée, aux environs de Aznalcázar, à une trentaine de kilomètres à l’Est de Séville.

Accueillis par un gardien peu amène, les policiers fouillent rapidement les lieux et constatent que la maison et ses dépendances abritent 19 grandes caisses comprenant, au total, 3 tonnes et 900 kilos de feuilles de tabac … À côté : 4 machines à traiter le tabac à rouler et 74 paquets comprenant chacun 1 kilo de tabac à rouler, prêt à la consommation.

La Guardia Civil n’a pas retrouvé toute la petite équipe qui devait s’activer sur place. Mais elle n’a pas tardé à arrêter un couple avec 2 300 euros en liquide : l’homme a déjà eu affaire à la justice, à triple reprise : à chaque fois pour contrebande de tabac.