Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
24 Jan 2018 | International, Trafic
 

Les ferries reliant l’enclave espagnole de Ceuta (au nord du Maroc) et le port andalou d’Algeciras abritaient un trafic quotidien de cigarettes (au prix marocain vers l’Espagne).

Le tout transporté par des personnes bénéficiant de tarifs spéciaux de transports, en tant que résidents de Ceuta, ou de billets gratuits (type « famille nombreuse »).

Sous le contrôle d’organisations spécialisées. 

Ce qui prouve, une fois de plus, que derrière tout trafic de fourmis, il y a toujours des organisations mafieuses.

•• La Douane espagnole a donc pris « le taureau par les cornes » en publiant, en mai dernier, une circulaire interdisant le transport sur ces ferries et l’arrivée à Algericas de tout paquet de cigarettes n’ayant pas de timbre fiscal officiel.

Et cela fonctionne : des contrôles réguliers ont été opérés ; des saisies régulières sont faites depuis. Et plusieurs observateurs de ce point de passage hautement sensible, entre l’Afrique et l’Europe, estiment que « sur le plan du tabac, cela se calme. »

•• En effet, ce trafic – concentré sur la cartouche d’American Legend achetée 7 euros au Maroc contre 40 euros chez un estanquero espagnol – commençait à prendre des proportions inquiétantes tant il était lucratif pour les « passeurs » comme pour les « contrebandiers professionnels ». Sauf pour l’État qui subventionnait ainsi les « mules » dont certaines effectuaient jusqu’à plusieurs voyages par jour.

•• De leur côté, les « organisations » recrutaient de plus en plus de personnes dédiées au passage à la frontière entre le Maroc et l’enclave : avec le transfert jusqu’aux installations portuaires, la remise de tabac aux passeurs, la réception au port d’Algeciras, puis la répartition entre les revendeurs.

•• La Délégation du gouvernement espagnol à Ceuta avait décidé, déjà, en début d’année de supprimer les aides aux transports aux voyageurs, interceptés en flagrant délit de contrebande de tabac. La circulaire de la Douane et son application effective semblent avoir accentué la pression.