Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
3 Mar 2020 | International
 

Alertes sur la fiscalité tabac en Espagne.

Les médias se sont fait écho d’un incident entre les principales composantes du nouveau gouvernement espagnol (une coalition entre le Parti Socialiste et Podemos, que l’on pourrait comparer à La France Insoumise).

•• Lors d’un débat parlementaire sur le budget, mercredi 26 février, le député Txema Guijarro (Podemos) s’est fait écho d’un projet gouvernemental qui porterait sur l’augmentation de la TVA concernant les produits du tabac (ainsi que sur l’activité des salles de jeux). Une initiative que Podemos s’est d’ailleurs attribuée.

Réplique du ministre socialiste du Budget, Maria Jesús Montero, le lendemain : cette proposition n’a aucun sens, la TVA sur le tabac est déjà de 21 %, taux maximum autorisé par l’Europe. Et les commentaires de pleuvoir sur la leçon apportée par le ministre au député.

•• Il n’en reste pas moins que ce même ministre du budget n’écarte pas, pour autant, une augmentation de la fiscalité propre au tabac. D’autant qu’il y est encouragé par le nouveau ministre de la Santé : Salvador Illa (photo).

Lequel a fait une déclaration en ce sens devant la commission de la Santé du Congrès des députés espagnols, jeudi 27 février : « en Espagne, nous avons les impôts sur le tabac parmi les plus bas d’Europe. Un paquet coute ici 5 euros, en moyenne, alors qu’on peut le trouver à 10 euros dans un pays voisin, ceci, sans évoquer le bas prix de notre tabac à rouler. Nous avons de la marge avant de pouvoir nous comparer à nos partenaires. Une hausse de la fiscalité aurait un impact important ».

Et le ministre de la Santé de présenter d’ autres mesures susceptibles de rentrer dans « un plan intégral de réduction du tabagisme » : comme le paquet neutre ou l’élargissement de l’interdiction de fumer aux terrasses semi-ouvertes et dans les voitures.

Mais tout devrait commencer par une mesure fiscale, selon lui.

•• Sauf que … pour son collègue du budget, ce ne serait pas pour l’immédiat. Selon un porte-parole du ministère du budget : « la priorité du moment reste la fiscalité environnementale et le ministre reste concentré sur ce sujet ».

La précédente augmentation de fiscalité tabac, en Espagne, remonte à quatre ans (voir 3 décembre 2016). Sachant que la fiscalité sur les cigarettes est déjà de 78 % (fiscalité tabac et TVA).