Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
8 Nov 2020 | International, Trafic
 

Opération « Mostaganem », c’est le nom que la Guardia Civil espagnole, les services fiscaux et les autorités policières de l’Estrémadure ont donné à cette nouvelle opération d’ampleur contre les trafiquants de tabac dont l’activité semble à peine gênée par les multiples mesures sanitaires prises aussi Outre-Pyrénées (voir 2 septembre, 8 août et 21 février).

Cette fois-ci, c’est à Badajoz (à la frontière portugaise) que les policiers ont découvert, fin octobre, pas moins de 53 tonnes de feuilles de tabac semi-transformées dans un entrepôt clandestin.

Soit l’aboutissement d’une enquête débutée en juin dernier dans les milieux de la contrebande de Madrid et de Merida (capitale de l’Estrémadure). Quatre personnes ont été interpellées à cette occasion.

D’après les premières estimations des enquêteurs, ce stock aurait pu servir à la fabrication d’une quarantaine de millions de cigarettes.