Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
29 Fév 2016 | International, Trafic
 

Espagne contrebande cordobaLe renforcement de la pression et des contrôles sur Gibraltar (ainsi que les campagnes de communication de la « Mesa del Tabaco » / voir Lmdt du 17 septembre 2014) auront permis de faire baisser la part des ventes illégales sur la province de Séville – zone la plus touchée en Espagne (si ce n’est en Europe) – par le marché parallèle du tabac (voir Lmdt des 30 décembre, 29 avril et 25 août 2015). 

En 2014, s’y vendaient plus de cigarettes illégales (56,5 %) que de légales achetées dans les estancos ou le réseau de revente. En 2015, pour la première fois en cinq ans, le niveau du marché parallèle est tombé à 41 % au premier semestre, puis à 37,2 % au cours des derniers mois de 2016. Mais au-delà des statistiques, subsistent mille et une « filières » qui continuent de s’activer.

 Dans un communiqué de ce vendredi 26 février, la police nationale et les douanes annoncent la saisie de 254 000 paquets de cigarettes de contrebande et l’arrestation de deux hommes, dans la ville andalouse d’Antequera. Les enquêteurs avaient repéré  une activité suspecte autour d’une ferme et surveillaient, depuis décembre, les mouvements  d’un camion, toujours précédé d’un véhicule utilitaire. L’opération s’est soldée avec l’interception, dans les environs de Séville, de la voiture-pilote et du camion transportant 74 500 paquets de cigarettes, cachés au milieu de panneaux de bois aggloméré. Dans la ferme, étaient stockés 179 410 paquets.

 Premier coup de filet, une semaine avant, dans un pueblo à 30 kilomètres de Cordoue : 31 200 paquets de cigarettes de diverses marques – pas moins – trouvés au domicile d’un homme de 41 ans (photo). 

 Le 6 février, c’est dans le port de Séville que les agents des douanes et de la Guardia civil saisissaient 154 500 paquets de cigarettes, cachés dans un conteneur rempli d’effets personnels. Cinq jours après, 37 500 autres paquets étaient saisis dans un autre conteneur de matériel d’échafaudages. Le tout provenant des Canaries.

 Mais, il n’y a pas que l’Andalousie … Le trafic par « voie aérienne serait en train d’exploser ».

En 2015 à l’aéroport de Valence, la Guardia civil a saisi 9 515 paquets de contrebande (dont 2 625 sur le seul mois de novembre), auxquels il faut ajouter les 800 cigarettes cachées dans 16 pots, transportés par une femme de nationalité chinoise.

En janvier 2016, ce sont déjà 1 870 paquets qui ont été interceptés : 750 en possession d’un Russe de 26 ans ; 810 transportés par une jeune femme venant de Biélorussie ; 310 dans la valise d’une Espagnole de 61 ans arrivant de Tenerife.

Pour 2015, le bilan « tabac de contrebande » de l’aéroport de Barcelone fait état de 247 595 paquets de cigarettes, 4 095 cigares et 496 kilos de tabac à rouler saisis.