Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
 

La Guardia civil espagnole a annoncé, dans un communiqué du 16 novembre, avoir saisi 250 tonnes de tabac de contrebande d’une valeur estimée à 40 millions d’euros. « La plus importante saisie de tabac effectuée en Europe » selon elle (voir Lmdt des 27 août, 26 juillet et 8 juillet 2017 ainsi que du 12 mars 2016).

Quatre Espagnols de la même famille et deux autres personnes ont été arrêtés lors de l’opération, menée fin octobre à Caceres, dans l’ouest du pays, a précisé un porte-parole du corps de police.

•• Utilisant une entreprise légale de vente de feuilles de tabac comme couverture, ils vendaient le tabac de contrebande sur Internet et l’envoyaient via des compagnies de transport de colis.

L’opération « Pacote » a donc perquisitionné huit entrepôts industriels dont cinq étaient dédiés à la réception et à la distribution illicite. Au total, les produits confisqués ont « une valeur sur le marché légal supérieure à 40 millions d’euros », selon la Garde civile.

•• L’enquête avait commencé début 2017, quand la Guardia civil avait intercepté, dans deux fourgonnettes, deux tonnes de feuilles de tabac étiquetées avec de faux documents, arrêtant les deux passagers du camion qui les transportait.

L’organisation aurait réalisé plus de 6 000 envois de tabac. En 2016, une entreprise expressiste aurait envoyé, à elle seule, 85 000 kilos de feuilles de tabac.

•• Cette semaine, la Police nationale a saisi, à Alcalá de Guadaíra (à une vingtaine de kilomètres de Séville), 13 tonnes de feuilles de tabac destinée à la fabrication de tabac de contrebande.

L’organisation utilisait un bâtiment industriel comme base d’entrepôt, de mise en paquets et de distribution : des balances de précision et des sacs thermo-scellés ont été retrouvés sur place. Le bâtiment était sous surveillance depuis le mois d’août. Deux suspects ont été arrêtés.