Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
9 Avr 2019 | International
 

Le Gouvernement du « Rocher » a mis en œuvre, depuis le 1er avril, des prix minimums de vente au détail du tabac. Cette norme est le fruit d’un mémorandum, en vue du Brexit, signé entre l’Espagne et le Royaume-Uni, le 29 novembre.

•• En vertu de cet accord bilatéral, le Gouvernement de Gibraltar « préoccupé par les conséquences du tabac sur la santé et l’existence d’un commerce illicite du tabac dans la zone proche de Gibraltar qui cohabite avec un marché légal dudit produit », s’engage à garantir une différence de prix moyen de vente au détail des cigarettes, des cigares et autres produits similaires qui ne dépassera pas 32 % du dernier prix espagnol.

Cet engagement ne s’appliquera pas aux produits libres de taxes des ports et aéroports (« duty-free »).

Ces prix minimums par catégories sont désormais publiés chaque trimestre dans la « Gaceta de Gibraltar » et les autorités ont mis en marche les mécanismes nécessaires au respect par les détaillants.

•• Par ailleurs, les gouvernements respectifs vont établir des procédures de suivi pour échanger chaque trimestre toute information relative aux quantités de tabac importées, vendues ou exportées. La coopération portera également sur l’identification des personnes impliquées dans le trafic, les investigations et les enquêtes.

Ce qui n’est pas sans rappeler, les dernières initiatives andorranes en la matière (voir Lmdt du 18 février).