Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
6 Jan 2021 | International
 

Conformément au « principe d’accord » conclu entre l’Espagne et le Royaume-Uni concernant Gibraltar – évitant un Brexit dur avec la colonie britannique qui reste dans l’espace Schengen – le Gouvernement espagnol vise à amorcer des améliorations partielles dans d’autres domaines qui doivent être négociés dans les six prochains mois entre les 27 pays de l’UE et le Royaume-Uni.

Parmi eux, la concurrence fiscale déloyale et le commerce du tabac, l’un des facteurs de contrebande et de friction dans la région de Campo de Gibraltar au cours de la dernière décennie (voir 30 juin 2020 et 26 février 2019).

•• Des premiers accords ont déjà été conclus avec des mémorandums d’accord signés par l’ancien ministre, Josep Borrell (voir 9 avril 2019).

« Les autorités de Gibraltar se sont engagées à réduire davantage l’écart de prix du tabac. C’est l’une des questions qu’ils veulent aborder », explique dans le quotidien ABC une source diplomatique très au fait du « principe d’accord » conclu la semaine dernière et dont le texte n’est pas encore rendu public.

•• En ce qui concerne le prix du tabac, le mémorandum d’accord stipulerait que « le gouvernement de Gibraltar s’est engagé à faire en sorte que, d’ici au 30 juin 2020 au plus tard, l’écart de prix de détail des produits du tabac ne dépassera pas 32 % du dernier prix espagnol publié pour les mêmes produits en Espagne continentale et aux Baléares ».