Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
2 Sep 2020 | International, Trafic
 

Encore un réseau tentaculaire du tabac. L’actualité européenne de la contrebande de tabac sera beaucoup passée par l’Espagne, cet été (voir 25 et 8 août, 30 juin).

La Guardia civil vient d’arrêter douze suspects pour vente et distribution de tabac de contrefaçon et de contrebande entre l’Espagne et le Portugal.

•• Lors des perquisitions effectuées dans différents entrepôts, ses agents ont saisi notamment 26 000 paquets de cigarettes et … 34 tonnes de tabac. Sans compter 5 machines, des chariots élévateurs à fourche, des dizaines de litres de substances aromatisantes, un camion, etc.

L’organisation opérait dans les provinces de Cadix, Malaga, Séville, Cordoue et Grenade et avait notamment la capacité de traiter 40 tonnes kilos de tabac à rouler, a rapporté la Guardia Civil dans un communiqué, ce 31 août.

•• L’opération de démantèlement  « Aromas » a débuté en 2019, à la suite de la saisie de 700 kilos de tabac à rouler, provenant de contrebandiers portugais, dans la région de Cadix et a révélé que l’organisation avait des implantations dans d’autres provinces espagnoles.

Outre le tabac à rouler, les enquêteurs ont découvert précisément 26 129 paquets de cigarettes de différentes marques, introduits illégalement depuis Gibraltar.

•• Pour effectuer ses expéditions, l’organisation utilisait différents entrepôts industriels où les marchandises étaient stockées et où les produits du tabac étaient préparés. Le réseau attirait les clients via des annonces sur des plateformes en ligne pour la vente de marchandises entre particuliers.

•• La capacité opérationnelle de l’organisation était telle que les enquêteurs attribuent à l’un des détenus de Grenade l’expédition de près de 15 tonnes de tabac pré-transformés à destination du Portugal (16 commandes ) et vers différents endroits en Espagne ( 22 commandes ) en seulement dix mois.