Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
23 Mar 2018 | International, Trafic
 

C’est la seconde phase de l’opération « Pacote » qui s’était traduite par la saisie de 250 tonnes de tabac de contrebande en Estrémadure il y a quatre mois (voir Lmdt du 17 novembre 2017).

Et cette fois-ci, le coup a porté sur le réseau de distribution.

La macro-opération, annoncée ce mardi 20 mars, a porté sur toute l’Espagne : Albacete, Alicante, Almería, Badajoz, Barcelona, Cádiz, Castellón, Ciudad Real, Córdoba, Huelva, Jaén, La Coruña, León, Madrid, Málaga, Murcia, Navarra, Pontevedra, Sevilla, Tarragona, Toledo y Valencia. Soit 22 provinces au total.

La majorité des 124 personnes impliquées dirigeaient des points de distribution et de vente du tabac, certains en des lieux physique (domicile, bars ou kiosques), d’autres utilisaient Internet.

La Guardia Civil a confirmé que tous ont acheté leur « marchandise » via Internet auprès du réseau démantelé en novembre dernier.

L’enquête a patiemment remonté le fil des premières informations obtenues et il aura fallu quasiment un an pour réunir suffisamment de charges en décryptant 172 000 données informatiques et 3 000 envois destinés à 658 destinataires.

Tous les inculpés ont été mis à la disposition du Juge d’instruction de Llerena (Estrémadure).