Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
12 Sep 2018 | Profession
 

Le type d’escroquerie ne date pas d’hier (voir Lmdt des 26 août 2017 et 21 octobre 2016).

Mais Sylvain Hodicq (président de la chambre syndicale des buralistes du Calaisis et membre du Conseil d’administration de la Confédération) lance l’alerte sur un nouveau mode d’arnaque : le mail. 

« J’en ai vu plusieurs fois dans mon établissement ces derniers mois. Ce sont des gens qui reçoivent des emails d’amis bloqués quelque part et ces derniers leur demandent de leur envoyer de l’argent » détaille Sylvain Hodicq dans Nord Littoral du 11 septembre. Sauf que ladresse mail des amis enquestion a été piratée.

•• Le message-type, assez simple, est assorti d’une information pour dissuader les victimes de vérifier la situation de leur prétendu interlocuteur : « je tiens à t’informer que mon téléphone est momentanément indisponible ». L’idée est de pousser, au fil de la conversation, l’interlocuteur à envoyer un code de carte prépayée qui permettra de créditer un montant sur une carte bancaire.

•• « On a des gens qui viennent chercher parfois pour 1 500 euros de PCS Mastercard, et qui envoient les codes ensuite. Ces escrocs profitent de la crédulité des gens (…) Les mêmes peuvent aussi poster une annonce pour donner un chien par internet, et quand ils sont contactés par des gens intéressés, ils demandent qu’on leur envoie de l’argent pour faire les démarches chez le vétérinaire » et les crédules ne revoient jamais leur argent, pas plus qu’ils ne verront le chien.

•• Et ces victimes ne sont pas que des personnes âgées naïves et peu familiarisées avec les outils informatiques. « Je connais un ancien cadre bancaire à qui c’est arrivé, et ça arrive même parfois à des buralistes : dans le Nord, un s’est déjà fait voler des 30 ou 40 000 euros par des gens qui se faisaient passer pour des gens de la hotline de nos fournisseurs de caisses … ».