Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
3 Nov 2017 | Trafic
 

Des habitants de l’Aube n’hésitent pas à faire des centaines de kilomètres afin d’acheter leurs cigarettes au Luxembourg …

Pour comprendre, un journaliste (non-fumeur) de L’Est Éclair (édition du 2 novembre) a suivi les pérégrinations commerciales de deux d’entre eux.

•• Tout a démarré, pour ce journaliste, par une discussion avec son beau-frère résidant à Marigny-le-Châtel (à une trentaine de kilomètres de Troyes) : « je suis parti avec des copains à Esch-sur-Alzette, à la frontière luxembourgeoise, pour acheter des cigarettes et de l’alcool (…) Nous étions six dans mon monospace. On a acheté chacun trois cartouches, trois pots de tabac, plus de l’alcool dans une petite boutique à l’entrée de cette commune frontalière ».

•• Le journaliste a décidé, alors, d’aller vérifier sur place. Environ 8 heures de route aller-retour pour 24 litres de carburant (à 1,20 euro le litre de gasoil acheté en France). Et là-bas, Laura, une des vendeuses du commerce luxembourgeois, lui a confirmé : « notre boutique est très connue. Beaucoup d’Aubois viennent acheter leur tabac et leur alcool. On le sait grâce à nos cartes de fidélité. »

•• Quelques jours avant son périple, il avait écouté le récit des voyages d’une certaine Gwendoline. « Là-bas, au Luxembourg, le prix est vraiment intéressant. Je fais le trajet Troyes-Berchem (une grosse aire d’autoroute située à 280 km, ndlr / voir Lmdt du 10 août 2015), tous les deux mois, pour ma consommation personnelle et celle de mon conjoint. »

En arrivant, elle s’arrête à la première aire de repos luxembourgeoise sur l’A3, remplit le réservoir de gasoil (1 euro le litre en octobre dernier), prend un café, puis achète dans cette même boutique « ses » quatre cartouches (plus, lorsqu’ils sont deux dans le véhicule). Là, une cartouche de 200 cigarettes de marque s’achète en moyenne 48 euros (voire moins, conditionnée en paquets de 40 cigarettes) contre 70 euros en France. Gwendoline achète aussi 11 ou 12 pots de tabac à rouler (prix à 10 euros les 100 grammes, contre 8,90 euros les 30 grammes en France).

•• Conclusion de Pascal Brie (président de la chambre syndicale des buralistes du département) : « notre chiffre d’affaires baisse véritablement depuis 6 ans. Le département de l’Aube fait partie des plus touchés par la fraude avec près de 50 % de marché parallèle, contre 30 % au niveau national. Le trafic, sur Internet, et dans les pays frontaliers est devenu commun. 

Et cela va s’intensifier avec le paquet à 10 euros souhaité par le Gouvernement ».