Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
18 Oct 2020 | Trafic
 

Les douaniers l’avaient dans le viseur depuis un certain temps. Un militaire d’une trentaine d’années, d’Agen, a été placé en garde à vue ce lundi 12 octobre. 

Récidiviste, il est soupçonné d’avoir continué son « négoce », entre Andorre et le Lot-et-Garonne, pendant un certain temps : il achetait des cigarettes dans la Principauté puis les revendait à Agen, au sein de son propre régiment.

De fait, Il n’en était pas à sa première organisation de trafic : il avait dû s’acquitter de peines d’amendes, au début des années 2010, pour avoir importé déjà sur le territoire national tabac et alcools dans des proportions dépassant largement les limites autorisées.

Une perquisition menée à son domicile, dans le nord du département, a permis de découvrir quelques centaines de paquets, des bouteilles. L’enquête se poursuit sous la direction d’un juge d’instruction d’Agen. Il a été remis en liberté, dans l’attente d’une nouvelle convocation.