Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
13 Fév 2014 | E-cigarette, Observatoire
 

OFDTUne première pour l’Observatoire français des Drogues et des Toxicomanies (OFDT), avec la publication, le 12 février, d’une enquête sur la cigarette électronique et, en parallèle, le bilan annuel 2013 sur la consommation de tabac . 

• E-cigarette. L’enquête de l’OFDT – menée en novembre auprès d’un échantillon de 2052 personnes âgées de 15 à 75 ans – confirme le véritable essor sur 2013 de la cigarette électronique. Près de 10 millions l’auraient essayé, un à deux millions seraient des vapoteurs quotidiens, peu d’adeptes l’utiliseraient exclusivement, la majorité d’entre eux alternant avec la cigarette.

• Tabac. Pour l’Observatoire, il est clair que l’e-cigarette « est à l’origine d’une partie de la baisse des ventes observée en 2013 ». En 2010, selon le Baromètre santé de l’Institut national de Prévention et d’Education pour la Santé (Inpes), la prévalence tabagique s’établissait dans la population française âgée de 15 à 75 ans à 33,7%. Elle est passée sous la barre des 30% en 2012. À la fin de l’année dernière, la part des fumeurs ne serait plus que de 27 %. Les auteurs évoquent « les hausses de prix » ainsi que « les campagnes de prévention régulières ». A voir.

• Substituts. L’engouement pour la cigarette électronique influerait certaines habitudes en matière de sevrage tabagique. Pour la première fois depuis 2008, le recours aux traitements de substitution à la nicotine connaît une baisse assez prononcée. Le plus touché : le marché des patchs en baisse de près de 20 % (880 000 en 2013 contre près de 1,1 million en 2012). Quant aux substituts oraux, ils enregistrent une diminution de 5,5 % sur la même période.

« Cette évolution atypique au regard de la tendance des années précédentes est probablement en lien avec la cigarette électronique » estime l’OFDT, « bien qu’elle ne possède pas ce statut, elle apparaît aux yeux de ses utilisateurs comme un outil de sevrage ».