Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
19 Juin 2017 | E-cigarette
 

Enovap, en partenariat avec un laboratoire du CNRS, développe un système d’intelligence artificielle capable de tester différentes méthodes de sevrage tabagique.

Un engagement fort en R&D pour la startup (voir Lmdt du 20 mai 2016) témoignant de sa volonté de participer, à sa manière, à la lutte contre le tabagisme, comme l’indique un communiqué du 13 juin.

En renforçant ainsi l’efficacité de son dispositif – l’e-cigarette intelligente permettant la gestion de l’apport en nicotine (technologie brevetée) – Enovap enrichit son application mobile qui intègre déjà un mode de réduction automatique pour mieux accompagner les personnes souhaitant arrêter de fumer.

•• Ainsi, Enovap a initié un partenariat avec le Laboratoire d’Informatique pour la Mécanique et les Sciences de l’Ingénieur (Limsi), du CNRS, pour développer un système d’intelligence artificielle et mettre au point une véritable plateforme de soutien au sevrage tabagique. Ceci, en s’appuyant sur l’expertise du CNRS dans les domaines du « machine-learning » et de l’intelligence artificielle

Ce programme de R&D lui permettra de proposer prochainement un « coach personnalisé » s’adaptant en fonction du profil de l’utilisateur.

À partir de l’analyse du profil de consommation (quantité de nicotine inhalée, lieux, horaires et circonstances de la consommation de tabac …), il proposera différentes méthodes de sevrage et évaluera leur efficacité.

•• Pour Alexandre Scheck, CEO de Enovap : « … à terme et grâce aux compétences du Limsi en machine learning, cette intelligence artificielle sera capable de développer, de manière autonome, de nouvelles méthodes de sevrage adaptées à chacun ».