Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
7 Jan 2020 | Profession
 

Cette année verra une montée en puissance de la Transformation des buralistes à travers la multiplication de chantiers et projets dans toute la France.

Comme nous le rapportons, ici-même, à travers les reportages – de plus en plus fréquents – qu’en fait la presse régionale (voir 30, 22 et 19 décembre 2019). Des cas concrets.

Pour beaucoup de buralistes, c’est le moment de se lancer, l’exemple de collègues étant source d’inspiration et une sécurité.

•• Rappelons que cette Transformation est le fruit d’une négociation fondamentale qui s’est tenue entre la Confédération et Bercy, il y a deux ans, pour aboutir sur la signature du « Protocole d’accord sur la Transformation des buralistes », paraphé par Gérald Darmanin et Philippe Coy (voir 2 février 2018).

•• Rappelons aussi que la Transformation se traduit par une aide financière accessible à tous les buralistes, sans exception.

Il s’agit d’améliorer la performance commerciale du point de vente par des travaux partiels ou concernant la totalité de l’établissement :  avec une nouvelle conception de l’aspect extérieur et intérieur, en optimisant le parcours client et en développant de nouveaux services et produits, par exemple (voir 19 décembre 2018).

•• L’aide financière est significative. Elle peut aussi motiver des banques à la relayer. Soit la prise en charge de 30 % des dépenses HT (40 % pour les buralistes percevant le complément de remise) avec un plafond maximal de 33 000 euros.

Parmi les dépenses, figure un audit obligatoire. Il est pris en charge à 100 % dans le cadre de l’aide (50 % si le projet de travaux n’est pas réalisé).

•• Le parcours de transformation se décompose en 7 grandes étapes :

1• L’audit : pour définir la feuille de route de l’évolution de l’établissement (le réseau des CCI a, notamment, été mobilisé pour cela).

2• L’obtention des devis correspondant aux travaux et prestations éligibles à l’aide : soit un seul devis par dépense, service ou prestation (ceci, suite à une demande de la Confédération pour faciliter le processus / voir 4 décembre 2019).

3• L’envoi d’un dossier de prévalidation à la Douane (à une cellule spécialement mise en place).

4• La réalisation des travaux.

5• L’envoi du dossier de demande d’aide avec les factures acquittées.

6• La perception de l’aide financière.

7• La transmission d’un bilan dans les 6 mois.

•• Nous reviendrons sur le sujet. Mais une plate-forme d’accompagnement est à disposition : 01 44 69 28 81 www.transformation-buralistes.fr