Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
28 Fév 2017 | Associations
 

Tabac, alcool, obésité, médicaments, sécurité routière … Depuis 1988, un groupe de médecins emmené par Gérard Dubois (voir Lmdt des 22 mars 2016 et 22 décembre 2012) adresse aux candidats des présidentielles un questionnaire sur leurs intentions. 

Les réponses (par oui ou par non) sont ensuite publiées sur leur site (voir Lmdt du 18 avril 2012). Une vingtaine de questions sur l’ensemble des thématiques est prévue pour ce scrutin de 2017, sachant que la démarche est de dénoncer « les agissements de puissants lobbys, porteurs d’intérêts considérables (…) dictant encore sa politique en matière de santé ».

•• Concernant le tabac, les signataires (voir ci-dessous) annoncent leur déception : « sur les quatorze mesures que nous avions proposées en 2012, une seule – le paquet de cigarettes neutre – a été mise en place par François HollandeL’absence d’augmentation significative du prix du tabac est une illustration de la soumission du Gouvernement aux intérêts de l’industrie du tabac (…)

Un bilan rapide qui omet la nouvelle fiscalité votée dans le cadre du PLFSS 2017 (taxes sur les fournisseurs agréés et hausse du prix du tabac à rouler / voir Lmdt du 6 décembre 2016).

• Donc, restent trois questions-propositions posées aux candidats :

• En augmentant les taxes, porterez-vous à 10 euros le prix du paquet de cigarette dès 2017 ?
• En augmentant les taxes, vous engagez-vous à porter progressivement le prix du paquet de cigarette à 20 euros en fin de quinquennat ?
• Vous opposerez vous à tout financement par l’industrie du tabac d’une activité publique ou privée ne relevant pas directement de la production et de la distribution ? 

•• Les signataires : Gérard Dubois (professeur de santé publique, Académie de médecine), Irène Frachon (pneumologue, CHU de Brest), Claude Got (professeur honoraire de médecine, université René Descartes), Serge Hercberg (professeur de nutrition, université Paris 13/CHU Avicenne), Catherine Hill (épidémiologiste, Institut Gustave Roussy), Albert Hirsch (professeur émérite) et Chantal Perrichon (présidente de la Ligue contre la violence routière).