Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
14 Août 2017 | L'essentiel, Profession
 

PASCAL MONTREDON NE BRIGUERA PAS DE QUATRIÈME MANDAT (5 juillet)

Lors du Conseil d’administration de la Confédération des buralistes qui s’est tenu, ce matin à Paris, Pascal Montredon a annoncé qu’il ne serait pas candidat pour un autre mandat à la tête de l’organisation syndicale.

Cette décision – prise déjà depuis plusieurs semaines – correspond à une volonté de « passer le témoin à Jean-Luc Renaud, actuel secrétaire général ».

Pascal Montredon a confirmé qu’il conservait toutes ses responsabilités jusqu’à l’élection du prochain président de la Confédération. Laquelle est prévue lors du congrès national, les 19 et 20 octobre prochain à Paris.

Élu en octobre 2008, Pascal Montredon avait été réélu par deux fois au poste de Président de la Confédération.

 

PHILIPPE COY SE PRÉSENTE À LA PRÉSIDENCE (1er août)

Philippe Coy (vice-président de la Confédération) a fait savoir, ce lundi 31 juillet, qu’il se présenterait à la présidence nationale de la Confédération nationale des buralistes, lors du prochain congrès national des 19 et 20 octobre prochain. Après Jean-Luc Renaud (secrétaire général), il est le deuxième à faire part de sa candidature.

•• Rappelons que Pascal Montredon a annoncé, récemment, qu’il ne briguerait pas un quatrième mandat. Et qu’il souhaitait que le secrétaire général, Jean-Luc Renaud, prenne la succession. Jean-Luc Renaud a, alors, confirmé son intention de se présenter.

•• Précisons que pour être président de la Confédération, il faut être buraliste en activité et faire déjà partie de son Conseil d’administration. L’élection se déroulera le jeudi 19 octobre prochain, la première matinée du Congrès national qui se tient à Paris. Ce sont les présidents de chambre syndicale qui votent pour désigner le président national, avec un certain nombre de mandats correspondant au nombre de buralistes adhérents dans leurs départements respectifs.

Le délai de dépôt des candidatures est fixé au 18 août, au soir. Elles devront être validées lors du Conseil d’administration du 6 septembre.

•• Jean-Luc Renaud (voir Lmdt du 28 juillet) est buraliste à Agen. Il est président de la chambre syndicale du Lot-et-Garonne depuis 2004 et président de la fédération Sud-Ouest depuis 2007. Il est secrétaire général de la Confédération depuis 2008. Il est président de Formation Buralistes, du CGA et de Promodern.

•• Philippe Coy est buraliste à Lescar, près de Pau. Il est président de la chambre syndicale des Pyrénées-Atlantiques (Béarn et Soule) depuis 2003. Administrateur de la Confédération depuis 2004, il en est vice-président depuis 2010. Il est président du directoire de la Coopérative des buralistes.

 

LAURENT MAZAL, CANDIDAT (14 août)

Laurent Mazal vient de faire connaitre, à son tour, qu’il se présente à la présidence nationale de la Confédération des buralistes dont l’élection aura lieu le 19 octobre prochain, lors du congrès national.

Après Jean-Luc Renaud et Philippe Coy, il est le troisième à se mettre sur les rangs. Le dépôt limite des candidatures est fixé au 18 août.

Laurent Mazal est buraliste à Gannat (Allier). Il est président de la chambre syndicale de l’Allier depuis 2012 et de la fédération des buralistes Auvergne-Forez depuis 2013.

Membre du Conseil d’administration de la Confédération, il accède à la vice-présidence en 2015. Il anime les commissions « Formation, Transmission » et « Affaires sociales ».