Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
3 Juil 2020 | Institutions
 

Édouard Philippe aura marqué de son empreinte la politique française de juin 2017 jusqu’à cette crise sanitaire dont il a su sortir renforcé de l’épreuve.

On se souviendra que c’est lui qui a confirmé le paquet à 10 euros, dans le cadre de la trajectoire fiscale 2018-2020, en tout début de son discours de politique générale du 4 juillet 2017 à l’Assemblée nationale (voir 4 et 12 juillet 2017).

Il a suivi la mise en œuvre de cette politique tout en mettant le même soin, par ailleurs, à celle du plan d’accompagnement des buralistes et de leur projet de Transformation pour lesquels Matignon a procédé à plusieurs arbitrages décisifs entre Agnès Buzyn et Gérald Darmanin.

C’est aussi Édouard Philippe qui a explicitement désigné « les bureaux de tabac » comme des commerces « essentiels » à la vie du pays, dès le démarrage du confinement. Et qui a veillé à leur donner la possibilité d’ouvrir malgré quelques sourdes réticences au niveau même du Gouvernement (voir 16 mars 2020).

Philippe Coy a eu un entretien avec Édouard Philippe pour faire le point sur la Transformation des buralistes, en marge du congrès des Petites villes de France, le 19 septembre 2019.