Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
31 Mar 2018 | Trafic
 

Présenté hier matin à Toulouse, le bilan 2017 de la Douane régionale a fait apparaître une nette hausse des saisies de tabac : + 36 % par rapport à 2016 (soit 4,5 tonnes dont 3,73 de cigarettes). En contraste avec le bilan national (voir Lmdt du 13 mars 1 et 2).

•• La veille, dans la nuit du 29 au 30 mars, les douaniers d’Ax-les-Thermes, en Ariège, « ont fait une prise de 250 cartouches sur porteurs », a illustré Jean-Michel Pillon, nouveau directeur régional des douanes de Toulouse. « 250 cartouches qui n’iront pas à Arnaud-Bernard », a murmuré quelqu’un dans la salle, selon La Dépêche (voir Lmdt du 25 mars).

•• 27 euros la cartouche de blonde au Pas de la Case contre 80 en moyenne en France … « Jamais l’écart entre le tabac français et le tabac andorran a atteint ce niveau », constate l’administration dont l’avertissement est simple : « Il faut que le consommateur sorte de l’idée du … tourisme fiscal dominical » en Andorre pour bien comprendre que le tabac de contrebande est une marchandise prohibée comme les armes et la drogue parce qu’il nourrit la criminalité, souligne le directeur, rappelant que les porteurs sont aussi des « esclaves » pour les trafiquants.

•• Tabac, mais aussi stupéfiants (+ 170 % de saisies de cannabis, à 3,3 tonnes) : « Toulouse n’est pas sur les axes les plus directs mais on voit des go-fast sur l’A75 comme sur l’A20, go-fast qui concernent le tabac aussi », rappelle Jean-Michel Pillon. (ndlr / go-fast : convois de voitures rapides cherchant à déjouer les barrages).