Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
7 Fév 2020 | Trafic
 

L’an dernier, 89 tonnes de tabac et de cigarettes de contrebande ont été découvertes par les services douaniers dans le Nord et le Pas-de-Calais, soit le quart du total national.

Cela représente aussi une grosse augmentation pour les deux directions concernées : Dunkerque (+33,7 %) et Lille (+122 %).

•• La direction de Dunkerque – qui couvre le littoral, Hazebrouck et le Pas-de-Calais – a mis la main sur 80,5 tonnes de marchandises frauduleuses.

« Deux facteurs expliquent cette hausse significative » souligne Gilbert Beltran, directeur de la Douane de Dunkerque, dans La Voix du Nord« Tout d’abord, dans le cadre de la préparation du Brexit, nous avons reçu 70 agents de surveillance supplémentaires. Ils ont permis d’effectuer davantage de contrôles et de les diversifier sur différents axes routiers. D’autre part, avec les incertitudes liées à ce Brexit, les organisations criminelles internationales ont augmenté les passages de stocks de précaution vers le Royaume-Uni. »

Un certain nombre d’entre eux ont été interceptés.

La Douane de Dunkerque fait en effet face à de la fraude de transit à destination de la Grande-Bretagne. « Il s’agit de réseaux structurés qui chargent les marchandises en Belgique, aux Pays-Bas ou en Europe de l’Est » précise Gilbert Bertran.

Moins important en quantité, le trafic de fourmis de particuliers allant s’approvisionner en Belgique, pour leur consommation ou de la revente, a lui aussi fait l’objet de contrôles accrus.

« Des agents assurent également une veille sur les réseaux sociaux pour vérifier les commandes entre particuliers » complète Gilbert Beltran. « Les informations sont remontées à la cellule nationale Cyberdouane, un service de la DNRED (Direction nationale du Renseignement et des Enquêtes douanières). »

•• La Douane de Lille, qui s’occupe du Nord (hors Dunkerque-Hazebrouck), a été également très active. L’an dernier, elle a retrouvé 8,6 tonnes de tabacs et de cigarettes, ce qui représente une explosion par rapport à 2018 : +122 %.

« Nous avons mis en place des dispositifs de contrôles plus efficaces » relève Simon Decressac, directeur de la Douane de Lille, toujours dans La Voix du Nord. « On travaille sur tout le spectre de la contrebande : le routier, le fret postal, l’aéroport de Lesquin et la revente dans les commerces de proximité en zone urbaine. »