Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
29 Août 2019 | Institutions
 

Suite à la nomination d’Isabelle Braun-Lemaire à la tête de la Direction générale des Douanes et Droits indirects (voir Lmdt du 28 août), Bercy a diffusé, hier soir, un communiqué que nous reproduisons intégralement.

« Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, a décidé de nommer Isabelle Braun-Lemaire à la tête de la direction générale des douanes et droits indirects, décision entérinée par le conseil des ministres du 28 août 2019.

•• Diplômée de l’École polytechnique et de l’École nationale de la statistique et de l’administration économique (ENSAE), Isabelle Braun-Lemaire a d’abord exercé au sein de l’INSEE puis au sein de la direction générale des impôts et de la direction générale de la comptabilité publique, au ministère de l’Économie, des finances et de l’industrie où elle a notamment été en charge du programme Copernic destiné à moderniser les outils informatiques dont disposent les services fiscaux.

•• Après avoir exercé au sein du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Santé, Isabelle Braun-Lemaire a ensuite pris la tête du centre interministériel de services informatiques en matière de ressources humaines, service qui a remplacé l’Opérateur de paye.

En 2015, elle rejoint de nouveau le ministère de l’Économie et des finances en tant que directrice des ressources humaines. Elle était, depuis mars 2017, la secrétaire générale des ministères économiques et financiers.

Isabelle Braun-Lemaire remplace Rodolphe Gintz, en poste depuis février 2017.

•• Gérald Darmanin a déclaré : « Forte d’une expérience de plus de 25 ans dans notre administration, les capacités de management et les compétences d’Isabelle Braun-Lemaire ne sont plus à démontrer. Je tiens également à remercier Rodolphe Gintz, qui a su mener une action forte et efficace durant plus de 2 ans et demi comme directeur général de cette très belle administration qu’est la direction générale des douanes et droits indirects ».