Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
25 Juil 2018 | Trafic
 

Il y a cinq ans, on comptait 25 millions de voyageurs chaque année à Orly (deuxième aéroport de France). En 2017, ils étaient 32 millions.

D’où l’importance des 220 agents douaniers qui réalisent des saisies de plus en plus importantes et un nombre d’interpellation augmentant de façon spectaculaire (261 en 2017 soit + 80 % par rapport à 2016).

Le tabac de contrebande, c’est sans doute ce qui donne le plus de travail aux douaniers.

•• Près de 11,7 tonnes de tabac (soit l’équivalent de 58 000 cartouches de cigarettes) ont été saisies en 2017 (soit + 37 % par rapport à 2016). Une quantité qui ne cesse d’augmenter d’année en année, rapporte Le Parisien du 23 juillet.

•• Pourquoi ? Ce voyageur en provenance du Maghreb l’avoue presque sans détour. Pour la deuxième fois de sa vie, il vient de se faire pincer avec dans ses bagages plusieurs dizaines de cartouches. « Ce n’est pas seulement pour vos amis, je suppose », lâche, d’un ton las, le fonctionnaire. Beau joueur, l’intéressé ne cherche même pas à mentir et se contente de sourire…

•• « Cela va du voyageur lamba à celui dont c’est devenu un métier », explique le douanier, toujours dans Le Parisien, « ce tabac est destiné à la revente à la sauvette en Ile-de-France. »

« Depuis deux ans environ, nous saisissons de plus en plus de tabac à chicha », ajoute aussi une douanière.