Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
8 Avr 2021 | Trafic
 

Au mois de mars, ce ne sont pas moins d’1 tonne et 500 kilos de tabac qui ont été saisis au fil des six affaires jugées au tribunal de Reims.

« Le tabac devient une marchandise qui fait l’objet d’énormément courants de fraude » explique, dans L’Union, un représentant de la Douane. Les « organisations criminelles » investissent dans le tabac mais aussi les trafiquants à la petite semaine. Comme le confirment ces cas.

Le 1er mars, un petit délinquant de Rouen est arrêté sur la RN31 à Thillois alors qu’il regagne la Normandie avec 188 kilos de tabac importés du Luxembourg. Jugement : six mois ferme sous bracelet électronique (voir 9 mars).

Ce même jour, sur l’autoroute, deux hommes sont contrôlés par les Douanes alors qu’ils filent vers Marseille avec 30 000 paquets, soit 600 kilos (six et neuf mois de prison ferme).

Le 13 mars, 80 kilos sont saisis sur l’A26 au péage de Courcy (un an ferme au chauffeur).

Le 21 mars, sur l’A4 à Taissy, un Bulgare se fait prendre avec 1578 paquets de cigarettes (neuf mois avec sursis).

Le 22 mars, toujours sur l’A4 mais à Beaumont-sur-Vesle, 81 kilos de tabac sont découverts dans la voiture d’un commerçant qui les ramenait pour son bar à chicha du Val-d’Oise (neuf mois ferme aménageables / voir 4 avril).

Le 31 mars, enfin, c’est la saisie de 600 kilos de tabac transportés à l’insu de son plein gré par un chauffeur syrien.