Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
24 Oct 2018 | Trafic
 

Décidément, les « meubles de Roumanie » semblent un vecteur privilégié par les trafiquants de tabac approvisionnant la région parisienne (voir Lmdt du 13 octobre). 

En tout cas, c’est à une prise originale à laquelle ont procédé, le 9 octobre, les douaniers de Paris-Est :  à hauteur du péage de Montreuil-aux-Lions (Aisne), sur l’A4, juste à la limite de la Seine-et-Marne. 

•• En effet, les agents ont été amenés à porter leur attention sur un camion immatriculé en Roumanie, circulant en direction de Paris, avec deux personnes à bord.

Le chauffeur leur a présenté un justificatif de transport pour le convoi de tubes PVC entre la Roumanie et la France. Mais dans la remorque, les douaniers comptabilisent sept palettes emballées de cellophane noir – sur lesquelles on pouvait lire « tête de lit + pied de lit » – ne figurant pas sur le justificatif.

•• De fait, il s’agit de cartouches de cigarettes (Marlboro et Kent), munies de vignettes fiscales ukrainiennes.

De beaucoup de cartouches … quand le décompte s’est poursuivi au siège de la brigade, à Torcy :  4 176 cartouches, soit une valeur estimée par les douaniers de 334 080 euros.

•• Jugés en comparution immédiate au tribunal correction de Meaux, dans la foulée, les deux hommes ont été condamnés à dix mois de prison ferme, puis incarcérés au sortir de l’audience.

Vite fait, bien fait.