Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
18 Oct 2018 | Trafic
 

Depuis le début de l’année, la Douane est très présente sur la plate-forme aéroportuaire « low-cost » de Beauvais, même si le service n’est pas présent à plein-temps.

352 contentieux sur des passagers ont été constatés, pour 550 kilos de tabac, depuis le début de l’année, contre 192 sur tout 2017 (voir Lmdt des 27 et 7 septembre). 

Derrière ces chiffres, un accroissement des effectifs pour un objectif clair : « mettre à mal l’importation illégale de cigarettes », explique – au Parisien de ce 16 octobre – Natacha Duffuler, cheffe divisionnaire de la Douane, « Le ministre Gérald Darmanin a fait de la lutte contre l’importation de tabac une priorité. C’est une problématique de santé publique, une volonté de préserver les buralistes et cela a aussi une importance sur le plan financier ».

•• De fait, la Douane a ainsi saisi « plus de 550 kilos de tabac sur des passagers arrivant à l’aéroport de Beauvais » poursuit Natacha Duffuler. « Les saisies ont augmenté de près de 75 % par rapport à l’an passé. »

•• Certains vols sont particulièrement ciblés. C’est, par exemple, le cas de ceux venant de la Serbie, où le paquet de cigarette est vendu à environ 2 euros. Ce mercredi 10 octobre, en contrôlant cinq vols, les douaniers ont d’ailleurs saisi 37 cartouches de cigarettes. Soit près de 2 000 euros à la revente.

« C’est avant tout une fraude d’opportunité », souligne Naracha Duffuler, « les contrevenants sont des vacanciers ou des expatriés qui reviennent en France. Ils vendent à leurs proches ou sur les réseaux sociaux, qui sont parfois devenus une véritable plate-forme de vente de cigarettes de contrebande. »

•• D’autre part, certains commerces des villes environnantes seraient assez peu regardants sur l’origine des cigarettes qu’ils vendent … en dehors de tout cadre légal. Comme à Creil où la Douane a effectué une saisie de 670 kilos de tabac à narguilé dans une laverie du centre-ville (voir Lmdt du 28 juin).

« Sur ce secteur, nous avons renforcé les opérations avec d’autres administrations, comme la Police nationale ou l’Urssaf » souligne Natacha Duffuler.

•• Au total, plus de deux tonnes ont été saisies, par la Douane, depuis le début de l’année en Picardie contre 1,5 tonne sur tout 2017.