Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
30 Juil 2020 | Trafic
 

Dans le cadre d’une enquête portant sur une suspicion de revente illicite de tabac – via les réseaux sociaux – débutée en février 2020, les agents de la brigade de la Douane de Boulogne-sur-Mer ont procédé, le 26 juin, à une visite domiciliaire sur ordonnance au Portel, une commune limitrophe de Boulogne. 

•• Bien vu … car lors de l’opération, les douaniers ont découvert 9,6 kilos de tabac destinés à la revente (soit en vrac ou en cigarettes vendues à l’unité) ainsi qu’une somme de 30 526 euros provenant directement de récentes transactions illicites.

Deux petites machines électriques servant à confectionner des cigarettes ont également été saisies.

•• Lors de son audition, le suspect a reconnu effectuer ce trafic de tabac depuis trois ans. Période pendant laquelle, il annonce avoir « revendu » un minimum de … 1 728 kilos de tabac à rouler et de cigarettes provenant de Belgique et du Luxembourg.

L’activité de revente lui permettant de financer des voyages et des achats de véhicules.

•• Pour la Douane, le montant des droits non acquittés s’élève à 378 253 euros annonce le communiqué de la Direction Régionale de Dunkerque. Et les sanctions encourues peuvent atteindre une année de prison, ainsi qu’une amende comprise entre 1 et 3 fois le montant de la fiscalité éludée.