Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
18 Juil 2020 | Trafic
 

Arrêté au péage de Corzé, près d’Angers avec 12 500 cartouches de cigarettes de contrefaçon, le chauffeur arménien de 36 ans est passé, ce jeudi 16 juillet, devant le tribunal correctionnel d’Angers en comparution immédiate (voir 16 juillet).

Comme il a réclamé un délai pour préparer sa défense, la question qui se posait, hier au tribunal, était celle de savoir ce qu’il allait advenir de lui jusqu’à la prochaine audience.

Pour la procureure de la République, il devait rester en détention au regard des circonstances de l’affaire. Domicilié à l’étranger et travaillant pour une entreprise polonaise, « il ne présente aucune garantie de représentation et il existe un risque de réitération de l’infraction », a-t-elle souligné.

Des réquisitions adoptées par le tribunal. Lequel a ordonné son maintien en détention jusqu’au 27 août prochain, date à laquelle il comparaîtra pour être jugé.