Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
7 Nov 2017 | Profession
 

Cela fait déjà quelque temps qu’un jeune couple, propriétaire d’un bar-tabac d’Outreau (Pas-de-Calais) joue la diversification. Les deux revendiquent d’ailleurs plus une âme d’animateurs de territoire que de commerçants pur jus.

Mais, avec la programmation annoncée du paquet à 10 euros, Yann Malet met le coup d’accélérateur : « Au lieu de perdre notre énergie à se battre contre le prix du tabac, on préfère consacrer cette énergie à proposer des choses différentes », annonce-t-il dans La Voix du Nord du 6 novembre.

Après avoir lancé un cycle de concerts mensuels avec des talents locaux, l’établissement développe … une gamme de bières exclusivement régionales : « on a la chance ici d’avoir de jeunes brasseurs qui cassent les codes ».

Grand amateur (aussi !) de vins, Yann a un autre atout dans sa manche : « J’ai la chance de compter parmi mes amis un ancien sommelier qui vole aujourd’hui de ses propres ailes. Et on veut livrer nos coups de cœur » Ce qui se traduit, en plus, par des dégustations de vins au verre et, depuis quelques jours, par l’ouverture d’un espace dédié où on peut acheter vins, spiritueux et autres boissons.

Et quand on lui parle de concurrence auprès des professionnels cavistes, Yann assure que … non : « au contraire. Nous ne suivons pas les produits que nous proposons à la vente, ils changeront constamment. Cela signifie que si les clients ont envie de retrouver les articles qu’ils ont achetés ici, ils auront peut-être l’idée de pousser la porte d’un caviste de Boulogne.