Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
2 Avr 2017 | Profession
 

Fidélité. Jean-Claude Quehin et son épouse ne sont plus buralistes depuis une dizaine d’années. Mais ils sont revenus arpenter les allées du salon régional des buralistes Xpo Nord qui ferme ce dimanche soir au Mercure de Lille-Lesquin (voir Lmdt du 31 mars).

Le temps pour Jean-Claude, toujours au premier rang des « mobilisations frontalières » des années 2000, de réaliser combien son métier avait changé en une poignée d’années – à son époque, on ne parlait ni de cigarette électronique, ni de Compte Nickel des buralistes, encore moins de paquet neutre – mais qu’un certain esprit « buraliste » combatif et entreprenant subsistait.

•• Et le président des buralistes de la région Nord, Patrick Falewee, l’a bien exprimé lors de l’inauguration de ce salon dont la fréquentation, tant en nombre de visiteurs que d’exposants, s’annonce supérieure aux années précédentes. 

Ce 35ème anniversaire a été célébré en présence, notamment, de Gil Lorenzo (directeur régional de la Douane), de Jean Maquet (un ancien président qui avait porté sur les fonts baptismaux, en son temps, ce « salon des buralistes au nord de Paris »), de Thierry Lazaro (député-maire LR de Phalempin), de Marie-Hélène Quatreboeufs (conseillère départementale du Nord), de Philippe Coy (vice-président de la Confédération et président du directoire de la Confédération des buralistes), des élus syndicaux de la région dont trois, outre Patrick Falewee, sont administrateurs de la Confédération (Joël Delbove, François Gulibert et Sylvain Hodicq) ainsi que de Jean-Paul Vaslin (directeur de la Confédération).

• Il a été annoncé que l’organisation régionale des buralistes continuait à avancer « sur ses deux pieds » :

• l’un syndical, comme en témoigne encore l’appel à manifester à la frontière belge, pour le dimanche 9 avril prochain (voir Lmdt du 26 mars).

• l’autre professionnel, afin d’inciter les buralistes à investir en vue de se diversifier et de se moderniser : les principaux partenaires du réseau ont ainsi pu présenter directement leurs offres aux buralistes du Nord, un week-end durant.

•• Quant à Thierry Lazaro, il a rappelé tout le bien qu’il pensait du paquet neutre : « c’est clair, nous devons revenir sur toutes les sur-transpositions des textes européens ».