Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
2 Juil 2017 | Profession
 

Nous sommes tout près du départ du skipper Yvan Bourgnon qui se lance dans l’incroyable aventure consistant à tenter le passage du Nord-Ouest entre l’Alaska (Nome) et le Groenland (Ingsugtusok), par 74 degrés nord (voir Lmdt des 1er mai et 15 mars).

À bord d’un catamaran de sport de 6,30 mètres – « Ma Louloute » – pour 7 500 kilomètres de froid et d’humidité. Juste au moment où une (relative) fonte des glaces permet le passage. « Grosso modo, j’ai deux mois devant moi, sans quasiment s’arrêter. Ensuite … » devait confier l’intrépide navigateur au Parisien / Aujourd’hui en France (le 23 mai).

•• Pour suivre ce défi au plus près, Bimedia a ouvert un site : ledefibimedia.com. Yvan y fera ses commentaires et y postera ses images polaires.

•• Et les paris sont ouverts, en live, pour tous les buralistes et diffuseurs de presse (la date exacte d’arrivée ?) sur le site bimedia.com, du 5 juillet au 13 août.

•• Parmi les dangers que va affronter Yvan Bourgnon :

• le chaos de la fonte provisoire de la glace : la banquise pas toujours bien visible et d’énormes glaçons lancés comme des balles dans le courant ;
• l’eau à 0 degré : « même avec une combinaison, on ne tient pas plus de 10 minutes » ;
• la fatigue : « mon sommeil ne doit pas excéder 10 minutes de suite » ;
• les ours : « affamés et bons nageurs, ils n’hésitent pas à attaquer les embarcations »

Plutôt écolo, Yvan Bourgnon a appris à manier un fusil à pompe Remington avec les hommes du GIGN à Versailles.

•• Il y a 20 ans, Yvan Bourgnon remportait la transat Le Havre-Cartagena avec son ainé, Laurent. Ce dernier a disparu dans un accident de plongée, en Polynésie, en juin 2015. Yvan avait tout lâché pour le chercher, en vain.

La quête de l’aventure dépasse le danger avéré. Un vrai défi.