Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
16 Mai 2020 | Observatoire
 

Du bistrot de quartier à l’établissement étoilé, le secteur de la restauration multiplie les initiatives pour occuper le terrain et réaliser des ventes avant de pouvoir à nouveau servir à table (voir 14 mai).

Le réflexe de bon nombre d’acteurs avait été de tout fermer mi-mars alors que la livraison et la vente à emporter restaient possibles (voir 18 mars). Deux mois plus tard, du petit restaurant de quartier à la table gastronomique, les initiatives se multiplient pour repartir à l’attaque malgré le contexte difficile.

« La restauration s’est adaptée. Elle pilote au jour le jour avec des services sans salle, rouvre ses cuisines. Après la période de sidération du mois de mars, la filière est en demande de soutien mais elle est en phase de réveil, de redémarrage. Il existe un grand élan entrepreneurial » constate le président fondateur de Food Service Vision (consulting en marketing), François Blouin, dans Les Échos.

•• Les chefs étoilés se rendent ainsi à domicile pour concocter leurs plats fétiches … Par exemple, le groupe Evok (restaurant du Palais Royal) rassemble l’offre de ses différents chefs pour varier les menus à déguster chez soi. Les restaurants grecs Yaya se sont réinventés en traiteurs, épiceries fines et fournisseurs de kits pour réaliser ses plats chez soi, avec vente à emporter et livraison à domicile.

La restauration rapide se remet-elle aussi progressivement en état de marche, à travers la livraison de repas.  Chez Mc Donald’s, plus de 550 établissements, sur 1 490, sont désormais engagés dans la reprise. Chez KFC , 45 % du réseau est opérationnel.Burger King est en train de rouvrir progressivement.

•• Les professionnels ont bien conscience qu’un nombre conséquent de restaurants, que certains estiment à 25 % ou 30 %, risque de ne pas être en mesure de rouvrir. Mais le point le plus bas aurait été atteint.

Après 75 % de recul des ventes le mois dernier, Food Service Vision table sur seulement -58 % de chiffre d’affaires en mai. « On assiste tous les jours à des réouvertures. Et ce mois-ci, les actifs commencent à revenir. La livraison prend aussi de l’importance » souligne son directeur associé, Emmanuel Argoud.

•• « À la reprise de l’offre s’ajoute celle de la demande » renchérit François Blouin. Déjà 28 % des consommateurs déclarent avoir fait appel à un service de restauration durant le confinement. Parmi eux, 71 % ont eu recours à la livraison, la moitié à la vente à emporter et 14 % au drive.

Pour l’avenir proche, 8 Français sur 10 ont envie de retourner au restaurant à leur réouverture, selon l’étude. Même si les consommateurs projettent, à moyen terme, de baisser de 12 % leur nombre de repas pris à l’extérieur.