Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
16 Juin 2020 | Profession
 

Invité sur BFM Business le jour de sa nomination officielle (voir 9 juin), le nouveau président du PMU, Philippe Augier, est revenu sur la situation des courses hippiques depuis le début du déconfinement.

•• « La stratégie mise en place par Bertrand Meheut et Cyril Linette s’avérait excellente puisque, juste avant la crise, les enjeux étaient en forte hausseÉvidemment, la crise a stoppé tout cela ».

« Mais depuis que les courses ont lieu à nouveau (…) ça repart très fort parce qu’il y a beaucoup de joueurs attachés au jeu sur les courses et qu’ils étaient en manque. Donc ils reviennent en nombre ». Même si tous les bars PMU en zone orange n’avaient pas encore rouverts.

« On est déjà revenu à un niveau, depuis le 11 mai, qui est à peu près de 60 %, 70% des paris équivalant (à) l’année dernière. Ce qui est plutôt au-delà de nos espérances » résume Philippe Augier.

•• Reste encore à attendre les décisions du Premier ministre pour ramener les spectateurs dans les hippodromes. « Pour l’instant, toutes les grandes courses sont maintenues, certaines ont changé de dates, légèrement » a-t-il ajouté.

« On préférerait qu’il y ait du public » insiste-t-il, « quitte à rester en dessous de 5 000 spectateurs ».