Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
12 Mai 2020 | Profession
 

Épisode 2 des témoignages de buralistes à travers les régions (voir 11 mai).

•• Pour un buraliste grenoblois :  « tout s’est fait comme on a pu ! On ne m’a fourni aucun masque ou gel du côté de la Ville de Grenoble. On espérait un soutien. Un cigarettier nous a envoyé une plaque de plexiglas de protection entre les clients et nous, et la Française des jeux a fini par nous envoyer quelques masques et du gel. Pour le reste, on a dû se débrouiller.

« Alors certains diront qu’on a eu la chance de pouvoir rester ouvert, c’est vrai. On a continué à vendre le tabac comme avant et même plus ! Ça a ralenti pour les magazines, les jeux, la presse … Ça devrait repartir avec le déconfinement » (Le Dauphiné Libéré).

•• Il n’était pas facile ces derniers jours pour le grand public de se procurer un masque à Niort. Tous les réseaux de distribution sont confrontés aux mêmes difficultés logistiques et d’approvisionnement.

« Nous sommes dans l’attente. On a été déçus de ne pas pouvoir déjà offrir ce service à nos   clients » explique Anne-Marie Barbat, présidente des buralistes des Deux-Sèvres. « Normalement, la situation va se débloquer dans la semaine qui vient » prévoit-elle (La Nouvelle République).