Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
17 Déc 2020 | Trafic
 

Le déconfinement appliqué depuis ce mardi 15 décembre a attiré la foule dans les grandes surfaces catalanes rouvertes depuis lundi. Malgré les interdictions et les risques …

Sanitaires d’abord, puisque la Catalogne fait face à un net rebond de l’épidémie et a dû freiner son plan de déconfinement. Financiers ensuite, les contrevenants qui outrepasseraient les interdictions imposées en Catalogne s’exposent à une amende de 600 euros.

•• Une affluence particulièrement marquée dans les zones commerciales transfrontalières du Perthus et de la Jonquera, ce mardi 15 décembre, a observé El Punt Avui qui fait état de parkings copieusement garnis et de clients chargés de sacs devant les supermarchés et le « Outlet » tout juste ouvert après des semaines de fermeture. Mais … les Français y sont hors la loi.

•• La Catalogne reste soumise à des règles strictes : couvre-feu de 22 h à 6 h, et surtout confinement périmétrique le week-end (du vendredi au lundi matin) qui limite les déplacements des habitants hors de leur commune de résidence.

De plus, la Generalitat de Catalunya interdit à ses ressortissants de sortir ou de revenir sur son territoire sans une attestation dérogatoire dûment justifiée. Enfin, et surtout, les frontières sont fermées aux touristes jusqu’au 28 décembre. Au moins … Bref, en cas de contrôle, et il y en aura, la petite virée risque de coûter plus chère que prévu, selon la presse locale.

•• Plus à l’ouest de la chaîne pyrénéenne, du côté de Saint-Gaudens : en ce premier jour de déconfinement français, la police espagnole a refoulé à la frontière (à la hauteur de Melles-Pont-du-Roy) de nombreux automobilistes de Haute-Garonne souhaitant aller faire leur course dans le Val d’Aran et ne disposant pas d’une dérogation particulière. Avec d’importants bouchons à la clé (photo).