Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
16 Mar 2020 | Trafic
 

Depuis le 5 février, date à laquelle la Douane les a arrêtés à Ax-les-Thermes (voir 9, 10 et 11 avril 2019) avec 133 cartouches de cigarettes, trois contrebandiers étaient derrière les barreaux.

Tout le débat de l’audience de la semaine dernière, devant le tribunal de Foix, portait donc sur leur maintien en détention.

•• Ils avaient tout nié durant la garde à vue et là, ils n’ont pas hésité à donner des noms … ou des surnoms aux chefs agissant depuis Toulouse : « Mon patron pour le transport de cigarettes s’appelle « B… le Marocain » et il est associé avec celui qu’on appelle « Le Japonais » …  lequel est un Algérien de petite taille aux yeux bridés ».

•• Tous affichent un casier judiciaire vierge : deux sont des Algériens, sans papiers, et l’ autre un Français en chômage en fin de droits et sans revenu. Pour ce trajet Andorre-Toulouse chacun aurait gagné … entre 50 et 100 euros.

•• « Il y a quelque chose d’organisé qui constitue une atteinte à la législation et à la santé publique » a soutenu le substitut du procureur. Le tribunal a condamné le chef de file du « voyage » à six mois ferme et les deux acolytes à trois mois. Et tous sont repartis en prison pour un petit moment.