Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
17 Oct 2019 | Trafic
 

Un phénomène désormais connu : le tabac de contrebande acheminé par des passeurs à pied, par la montagne pyrénéenne, entre la France et Andorre (voir Lmdt des 27 et 23 juin ainsi que du 4 mai). Un phénomène en forte recrudescence, semble-t-il. 

Qu’on en juge : le week-end dernier, les brigades de la Douane de Bourg-Madame et de Porta (Pyrénées-Orientales) ont intercepté pas moins de quatre convois et saisi pour 62 800 euros de cigarettes ainsi que de tabac à rouler de contrebande, annonce la Direction régionale de la Douane de Perpignan.

•• Vendredi 11 octobre, à la vue d’une escouade douanière, trois passeurs chargés de cinq petits sacs à dos fuient dans la montagne et abandonnent leurs marchandises : 21,9 kilos de tabac à rouler et 16 cartouches de cigarettes sont retrouvés.

Dans la même après-midi, un groupe de trois marcheurs se retrouve face à un contrôle douanier et laisse sur place 106 cartouches de cigarettes et 10,8 kilos de tabac.

•• Dans la nuit du samedi 12 au dimanche 13 octobre, les douaniers lancent alors une opération de grande ampleur dans la vallée de l’Ariège. Peu avant minuit, une escouade douanière tombe sur une colonne de huit marcheurs lourdement chargés. Les marcheurs détalent aux injonctions d’arrêt et laissent leurs ballots sur place : 464 cartouches de cigarettes sont saisies.

•• Dimanche 13 octobre après-midi, une importante colonne constituée d’une douzaine de marcheurs est repérée dans une zone à fort relief en lisière de l’Hospitalet-près-l’Andorre. Les agents voient dès lors les passeurs jeter leurs ballots pour échapper aux contrôles. Et de récupérer 226 cartouches de cigarettes.