Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
13 Juil 2019 | Trafic
 

C’est chaud pour les équipes douanières sur le terrain, actuellement.

Ainsi, la dernière séquence de saisies spectaculaires, opérées par les douaniers de la Direction régionale de Toulouse, a commencé le 7 juillet.

•• Contrôlé ce samedi-là par les douaniers à l’aéroport de Toulouse Blagnac, un ressortissant ukrainien est arrêté en possession de 75 cartouches de cigarettes. La marchandise est confisquée sur le champ et l’individu libéré, moyennant le paiement d’une amende douanière …

… Sauf que les douaniers ne se sont pas arrêtés là, selon La Dépêche du Midi.  Car l’individu est ensuite suivi puis observé aux abords de l’aéroport avec un autre ressortissant ukrainien, les deux se logeant dans un hôtel à proximité. Les douaniers décident de les contrôler le lendemain et tombent, cette fois-ci, sur 374 nouvelles cartouches de cigarettes.

Jugés ce jeudi 11 juillet, les trafiquants ont été condamnés à huit mois de prison avec sursis pour l’un, six mois pour l’autre, et 29 900 euros d’amende douanière au total.

L’enquête a révélé qu’ils avaient pris en charge six valises de cigarettes à l’aéroport de Kiev pour une livraison à des commanditaires toulousains. Chacun d’entre eux devait être rémunéré à hauteur de 700 euros. Comme quoi, le tabac illégal écoulé sur la région toulousaine ne vient pas que d’Andorre ou d’Espagne.

•• Reste que trois jours plus tard – en service à pied, en montagne – les agents de la Douane de la brigade d’Ax-les-Thermes identifient un convoi de marcheurs lourdement chargés.

À la vue des douaniers, les trois individus prennent la fuite à travers les bois en abandonnant leur chargement de 39 kilos de cigarettes (voir Lmdt des 27 juin et 4 mai).

•• 129 kilos ont donc été saisis lors de ces deux opérations – à Toulouse et en Ariège – et 170 kilos sur une semaine, si l’on ajoute d’autres saisies effectuées par l’ensemble des unités, notamment sur des véhicules légers ou un bus qui revenait d’Andorre.