Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
21 Mai 2017 | L'essentiel, Trafic
 

Mais pourquoi les buralistes vont-ils manifester, ce dimanche, sur la route de Dancharia ? (voir Lmdt du 20 mai)

Parce que les modes d’approvisionnement du marché parallèle – singulièrement ceux passant les frontières – se multiplient et prennent des proportions proprement incroyables. Devant l’indifférence apparente des politiques.

Une nouvelle preuve qui tombe à pic …

•• La semaine dernière, une opération conjointe de la Douane, de la police d’Andorre et du Groupement d’Intervention régional de la Gendarmerie du Gard permet l’arrestation, sur un chemin montagneux descendant de la Principauté, d’un petit groupe de passeurs portant sur leurs dos 191 cartouches de cigarettes.

Âgés d’une trentaine d’années, tous originaires des pays de l’Est, trois d’entre eux ont été mis en examen.

•• L’enquête a promptement permis de mesurer l’ampleur du trafic. D’après les premières informations en notre possession, il semblerait que depuis un an et demi, deux fois par semaine, le groupe quittait le Gard pour la frontière andorrane dans des voitures les plus banales possibles, se garait au pied des montagnes avant de passer, par des sentiers piétonniers, la frontière où des complices devaient l’approvisionner en cartouches. A ramener, par les mêmes chemins, à dos d’hommes.

•• D’après la Brigade de Recherches de Nîmes, ce sont entre 100 et 500 cartouches qui étaient ramenées à chaque voyage. Bi-hebdomadaire.

Les mêmes sources évaluent le total du trafic à 40 000 cartouches, 8 tonnes de tabac et 2 millions de préjudice fiscal.

Les cartouches en question semblent avoir été revendues à des « gérants d’épiceries de nuit ». Essentiellement à Nîmes et autour d’Avignon.

•• On remarquera que cette remarquable enquête des forces de l’ordre et de la Douane n’a encore fait l’objet d’aucune réaction de politique en campagne. 

Mais … pourquoi les buralistes vont-ils manifester ?

•• On rappellera aussi qu’il ne s’agit pas de la première découverte de passage de tabac d’Andorre à travers la montagne (voir Lmdt des 19 décembre et 27 janvier 2016 ainsi que du 29 mai 2015).