Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
9 Mai 2021 | International, Profession
 

Habanos, une des principales sociétés exportatrices de Cuba, a réussi à maintenir à flot la vente de cigares malgré les conséquences de la pandémie de Covid-19, accusant une baisse limitée de 4 % en 2020 par rapport à l’année précédente annonce l’AFP dans un communiqué que nous reprenons (voir 30 mars 2021 et 25 février 2020). 

•• En 2020, « la capacité d’adaptation, la résistance et la pro-activité de tous à fait la différence » s’est félicité le vice-président Leopoldo Cintra, pendant le festival Habanos World Days, rencontre virtuelle de spécialistes du secteur qui a remplacé le traditionnel Festival del Habano (Festival du havane) en raison de la pandémie de coronavirus (voir 24 février 2020).

En 2020, ses ventes ont atteint 507 millions de dollars.

•• Au cours de l’année, la Chine a détrôné l’Espagne, jusque-là premier marché mondial pour les cigares cubains. Suivent derrière ces deux pays, la France, l’Allemagne et la Suisse.

L’Europe (60 %) reste le principal marché, devant l’Asie-Pacifique (16,2 %), l’Amérique (13,6 %) – mais sans les États-Unis – et enfin l’Afrique et le Moyen-Orient (10,4 %).

L’économie cubaine a chuté de 11 % en 2020, un plus bas depuis près de 30 ans en raison de l’absence de touristes et du renforcement de l’embargo américain sous le mandat de l’ex-président américain Donald Trump (2017-2021).